BangBang : bangbangblog.com

Rien à dire

Balboa : Bang Bang y était

julieb
29 avril 2010

Quand Rémi-Pierre Paquin lance quelque chose, Bang Bang se doit inévitablement d’être de la partie. Mardi avait lieu au Studio Juste pour rire le lancement du très attendu premier album du groupe Balboa, intitulé Buffet.

C’est devant une foule compacte de curieux, de blogueurs, d’amis et de plusieurs comédiens et artistes (on chuchotte qu’Anne-Marie Losique était dans la salle) ayant bravé la tempête de slush, que le trio, formé de Rémi-Pierre Paquin, Jean-François Rivard (le réalisateur de la série Les Invincibles) et de François Lachance (gérant du groupe Duke Squad) a brisé la glace. Visiblement très heureux et fébrile, le groupe a offert une assez brève performance pour un lancement si attendu : alors que nous mettions les pieds dans le Studio Juste pour rire, celle-ci était déjà entamée. À la fin de la chanson, le chanteur remerciait la foule et se présentait : fiou, ça venait tout juste de commencer. Trois chansons de plus (dont Sans toi, avec MC La Sauce, très chic pour l’occasion) et c’en était terminé, du lancement de Balboa. Sur scène, on remarquait la présence de la comédienne Geneviève Néron (Madame Moustache, Virginie), qui était choriste. On a remarqué qu’il y avait aussi un buffet dans la salle, mais vu l’avancement de la soirée (6 à 8 ) et de son état (du buffet, pas de la soirée), nous avons préféré ne pas y toucher. Dommage. Nous avons toutefois accepté l’invitation de Rémi-Pierre d’aller le rejoindre au Edgar, pour prendre un verre.

Un an après avoir lancé un mini-album et diffusé un pseudo-sextape, Balboa est entré au studio Troublemakers avec le réalisateur Cristobal Tapia de Veer (One-Ton, Bran Van 3000). Le résultat est un album charmant et assez solide, un rock mi-garage mi-léché, teinté de romantisme rock n’ roll, de tristesse un peu déguisée et de dérision. Même si les paroles sont parfois simples, quoiqu’amusantes (« Donna, de l’amour en canon, Donna, des gommettes au citron » ou encore « L’époux en convention, cocktail au salon, tous ces gens masqués, mes formes enfin vénérées » ), les mélodies sont efficaces et accrocheuses, avec beaucoup de choeurs à fredonner (comme ceux de Cocou Bay). On aime bien Sans toi, Pas le tour, Time To Dance et Petit mur de plâtre. Parmi les collaborateurs de l’album, on remarque le guitariste Steve Hill, la comédienne Marie-Laurence Moreau, le musicien Marc Bell et Geneviève Néron, entre autres. Balboa s’inscrit dans la vague de band indie montréalais francophones, comme Mahjorbidet ou Le Nom. Reste à savoir si le groupe dépassera le phénomène local.

À une époque où le cd est presque mort et où les albums se donnent, se volent et s’échangent, Balboa a mis le paquet sur la pochette de Buffet : photos, pochette en carton, livret, graphisme soigné (signé Marie-Michèle Dion Bouchard) et image de couverture qui n’est pas sans rappeler celle d’un album mythique des années 1990…Ça vous dit quelque chose?

« Penses-tu qu’on connait ça juste parce que le chanteur est connu? ». N’empêche que Balboa sait comment ça marche: mises à jour constantes de sa page Twitter , sextape douteux mais ô combien populaire, communiqué qui s’adresse aux blogueurs, présence à l’Autre Gala de l’ADISQ et on m’a gentiment remis un album à mon arrivée bien que je l’avais déjà téléchargé. Oui, Balboa veut que l’on parle de lui « Que vous ayez blogué en bien ou en mal au sujet de ce stunt juteux, nous vous sommes redevable des près de 40 000 écoutes de notre clip (toutes plateformes confondues) ». Travail d’une solide équipe de promo, d’un imposant réseaux d’amis, de la notoriété de ses membres ou de tout ça? Le temps saura le dire. Le groupe compte se produire sur scène cet été mais aucun concert n’est inscrit sur leur Myspace. Francofolies, qui sait? Buffet mènera peut-être Rémi-Pierre et sa bande aux quatre coins du Québec, comme dans une certaine émission…

Album en magasin le 4 mai et disponible sur le site web de Balboa.

http://www.noussommesbalboa.com/
http://www.myspace.com/balboamusique

Pas encore de commentaire.

Rien à dire

julieb

www.grenadine.bandcamp.com

À propos

RUBRIQUES