BangBang : bangbangblog.com

Rien à dire

Gare à l’autre

julieb
1 septembre 2009

On dira ce qu’on voudra, huit minutes pour passer d’une gare (oui, gare) à l’autre en courant avec 25 kg de bagages, c’est un peu short. Le ping pong, ça me tape, mais les balles de ping pong, encore plus. Le TGV, j’aime pas. Poitiers, j’adore. Les noms de rue en Néanderthalais, moins. Mes amis Parisiens, gentils.

Ouin ben ça tire à sa fin et il est grand temps. Un mois. Je me sens comme Kate Moss un lendemain de cabane à sucre. Parlant de, vous avez vu Grazia, le nouveau magazine? Seulement 1 euro. Tout le monde en parle. J’ai pu y lire d’intéressants dossiers dans le train qui assurait la liaison dangereuse hier, notamment sur les nouvelles lolitas trentenaires, sur le nouveau Karl Lagerfeld (il arbore un sourire décontract et permet -? la mise en plis d’été -? à ses -? boyfriends -? à Saint-Tropez ) et sur les nouveaux caprices indie (prenez des notes), comme les toy boyfriends, s’inscrire au collège après la célébrité, chopper la grippe A, photographier des nobody dans le public ou le cricket. Je prévois l’arrivée imminente de mon nouveau dégoût de la société. Ça s’en venait bien, pourtant. À lire.

Pour 1 euro, j’ai pu visiter les anciens vestiges de l’impressionnante Cathédrale St-Michel, le meilleur de ma visite dans cette ville, à date. Pour 8 euro, j’ai eu un smoothie. Pour rien, j’ai vu le petit bonhomme qui fait pipi et ça ne valait pas grand chose non plus. Enfin! La juste valeur.

À éviter (ensemble) : six shows consécutifs, un mois dans une grotte sur un autre continent, deux jours dans une ville stressante, deux jours seule dans une ville inconnue, revenir chez vous pour trois semaines et repartir un mois.

Deux jours à Paris. Merci à Thomas B. pour l’hébergement. Merci à P. pour le café, même si c’est moi qui a payé. Merci à la jeune Marocaine qui m’a aidé à monter sac:

-Tu viens en touriste?
-Non, je fais des fouilles archéologiques.Toi?
-Je viens me faire soigner, j’ai un cancer du sein.

Ouch.

Pour ceux qui n’auraient pas catché, je suis à Bruxelles, la ville où tout le monde a l’air d’étudier aux HEC et/ou de sortir d’une vitrine de Mango. Tu vas voir, tu te sens chez vous. C’est vrai, on se croirait à Ste-Anne-des-Plaines. J’ai même un doute là. Bon sur ce. Avec un peu de chance, d’ici une semaine, mes échos sur Damien Robitaille et Vincent Vallières, le festival de la poutine comme vous ne l’aurez jamais vu (l’a-t-on déjà vu, au fait?) et back to Verdun pour pelleter dans la bonne terre, enfin. La dernière révélation est plutôt pratico pratique et s’adresse à quatre garçons en particulier : je regarde ça depuis une couple de jours pis…va falloir qu’on s’achète du linge neu’ avant de revenir je pense.

À toute À TANTÔT.

Pas encore de commentaire.

Rien à dire

julieb

www.grenadine.bandcamp.com

À propos

RUBRIQUES