BangBang : bangbangblog.com

Rien à dire

Juste milieu

julieb
20 août 2009

J’ai effacé mon dernier message. Il va peut-être revenir, ou peut-être pas, comme mes 25 premières années d’existence. Vous l’avez lu? Tant mieux.

Alors que je croyais être tout à fait safe, dans un bled perdu de l’autre côté de l’Atlantique, voilà que je suis démasquée (oh que oui, ils connaissaient, en fin de compte…) et que je suis l’ovni de service, que l’on s’amuse à Googler à l’heure du souper et même à faire signer des autographes…Tsé, au labo, je m’en sacre. Dans la vie, je m’en sacre. Tout le monde s’en sacre. Pas ici. Pis tsé, c’est pas comme si…

C’est plutôt comme ça.

Voyons donc!

J’achète une revue nowhere. Je la lis les pieds au soleil au bord de la Gartempe. Je tombe encore là-dessus. Un Québécois sur le chantier. Il n’en finit plus de ne pas en revenir. Un fonctionnaire fait deux heures de route pour me rencontrer. On passe des années à s’expliquer sans succès et finalement, on te tombe dessus comme une crotte d’oiseau alors que toi tu regardes par terre en pensant à bien d’autres choses. Tu peux rien faire, à la limite, c’est drôle. Eh ben.

Ici, on croise plus de hérissons que de moustiques et les os de lemming de 17 000 ans sont mieux conservés que les mandibules de vache de chez nous d’il y a 150 ans. Ici, prendre un coup, c’est prendre un verre et virer une brosse, ça ne veut rien dire, même si tu prends un sacré coup. Du coup, je passe mes soupers à entendre des gens crier «plotte», «noune», «bizoune» d’un bout à l’autre de la table (et ils trouvent ça très mignon, une nou…). Pour la première fois depuis longtemps, mes oreilles ont sillé à cause de grossièretés. Aussi, le café est poche et je préfère le mien, aussi loin soit-il. Mais le Spéculoos en tartinade, ça torche.

Je veux marcher dans une rue enneigée (avec un café), faire mon épicerie chez le Chinois qui parle pas français, faire du 10 à 5 au labo, ranger mon bureau, manger devant la télé. Qu’on cesse de lire par-dessus mon épaule, dans mes yeux et dans mon langage et que ma face cesse d’être un champ de boutons.

Toutefois, je dois admettre que tout ça est bien agréable et instructif, en plus de donner (dans ma tête) une sérieuse baffe à certaines personnes. Aussi, je n’ai qu’une seule question : il sort quand, l’album de Vincent Vallières?

Tout va bien.

Pas encore de commentaire.

Rien à dire

julieb

www.grenadine.bandcamp.com

À propos

RUBRIQUES