BangBang : bangbangblog.com

Rien à dire

De chaud must go on

julieb
30 juillet 2009

Tiens, je remarque que ma grosse face de Scooby-doo est apparue à droite de cette page. Eh ben. Je guette l’arrivée de Jean Légaré, d’où mon manque d’attention et de pertinence. Saviez-vous que le camion de la poste fait exactement le même bruit?

Hier, je me suis blessée au dos en traînant du gear à Boucherville. Comme dirait Guy _ Lepage: Bravo. J’ai aussi manqué mon amie V___ parce qu’après notre spectacle, le backstage a été envahi par une horde (horde=centaine) de jeunes et de familles, et ça a fait fuir mon unique fan de la soirée. Aussi, j’aimerais me préparer adéquatement (ex. boire mon troisième Guru de la journée-il est 11h am) mais il semblerait que depuis hier, très exactement, ma famille, au complet, et toutes mes connaissances réunies, et je dirais même, le monde entier, peut-être même l’humanité entière, vient de comprendre ce que je faisais dans la vie, bien que je m’évertue depuis 8 ans à leur expliquer, et voilà qu’on me manifeste soudainement un intérêt (indirect) et que je dois répondre à des courriels qui disent que non, y’a plus de guestlist, entre autres.

Me suis levée à 7h30, pu de lait. Fait chaud. J’ai pas dormi. Malaudos (Trompe-l’os), évidemment. Ai marché jusqu’au dep: l’espèce de branche pas de brassière qui se promenait les cheveux sales sur De l’Église, c’était moi. Peut-être que tout le monde à Verdun fait du rock, après tout. Y’a aussi le feu sur Wellington, encore. Y’a eu trois feux cette nuit, au moins. Y’a tellement de feux à Verdun qu’on en parle même plus aux nouvelles.

Au moins, faire de la musique, c’est plaisant. À plus.

Un commentaire
  • André de Sorel
    31 juillet 2009

    « l’espèce de branche pas de brassière qui se promenait les cheveux sales sur De l’Église, c’était moi. »

    Citation du jour

Rien à dire

julieb

www.grenadine.bandcamp.com

À propos

RUBRIQUES