BangBang : bangbangblog.com

Rien à dire

Rock et copines

julieb
20 mai 2009

mhp1_vectorized-mixed-2

Après La mort de Mignonne et autres histoires et Soudain le Minotaure, l’écrivaine et journaliste musicale Marie-Hélène Poitras se lance dans l’aventure Rock & Rose, «une histoire sur fond de guitare et de glamour».

«Adolescente, je ne savais pas quoi lire. J’avais dévoré les petits bouquins d’ados (du genre Le dernier des raisins). Au secondaire, on aurait dit que mes profs de français ne savaient pas quoi nous faire lire. Un roman historique du terroir de 350 pages quand t’as 15 ans, ce n’est pas sexy». La lauréate du prix Anne-Hébert 2003 en a fait du chemin depuis, mais admet que l’adolescence est une période de sa vie qu’elle n’est pas prête d’oublier. Lorsque les célèbres éditions La Courte échelle ont offert à Marie-Hélène Poitras d’écrire dans la collection Epizzod, elle a donc embrassé l’occasion et nous propose Rock & Rose, une série de treize épisodes adressée aux 14-16 ans, mettant en scène deux amies, Simone et Juliette, qui rêvent de musique chacune à leur façon.

Simone est la rockeuse indie, fascinée par la scène musicale montréalaise, tandis que Juliette, plus «pop bonbon», rêve de célébrité en participant à la téléréalité La prochaine Sweet Cherry. La conciliation entre les deux univers musicaux est rendue possible grâce à l’amitié indéfectible des deux héroïnes et leurs préoccupations partagées, notamment l’amour, la musique, le vedettariat, la réalisation de leur rêve et leurs premières expériences. «En général, il y a un grand respect entre elles malgré leurs différences. La question que Simone se pose est plutôt celle-ci: est-ce qu’on peut aimer un gars dont on ne respecte pas le travail artistique? Elle tripe malgré elle sur un gars plus vieux assez fendant qui joue dans un groupe merdique».

mhp2mixed

Inspirée tant par des phénomènes de la culture pop que par des curiosités indie (de Navet Confit à La prochaine Pussycat Doll, en passant par Cœur de Pirate – dont l’illustratrice Joanna Czadowska s’est inspirée pour dessiner Juliette – Arcade Fire, Britney et Paris Hilton, les petits disquaires du Plateau, la faune du défunt bar le Vieux Saint-Jean, les nouilles Gattuso au fromage et …Éli Bissonnette, directeur de l’étiquette Dare To Care), la jeune auteure affirme que c’est surtout la scène musicale montréalaise et l’adolescence qui ont guidé son écriture. «Mon petit fantasme serait de (les) intéresser à la musique et aux bands dont je parle», admet celle qui, adolescente, se souvient être allée à l’auditorium de Verdun pour assister à un concert de Nirvana, à bord d’une minivan plus que remplie et conduite par un ami qui venait tout juste d’avoir son permis…

Rock & Rose aborde évidemment le rapport des filles à la musique, un milieu encore très macho selon Marie-Hélène Poitras: «Une fille doit avoir une bonne confiance en elle parce que souvent, ça prend du temps avant de te faire accepter et tu restes la fille du band. Au mieux, on te tolère. Simone veut jouer de la guitare, mais les gars ont décidé de la reléguer à la basse et elle, ça l’écœure! L’histoire de Rock & Rose, c’est aussi celle de Simone qui apprend à faire les bons choix après s’être un peu fait marcher sur les pieds».

Marie-Hélène Poitras relève habilement le défi d’écrire pour les jeunes sans leur faire la morale et en s’adaptant aux réalités technologiques (Facebook, blogue, célébrité instantanée, vidéo compromettante diffusée sur internet, etc.). Selon l’auteure, les adolescents sont hypersensibles et perméables, mais n’ont pas peur de se mouiller pour autant. «J’ai senti que ça m’emmènerait ailleurs et ça m’a interpelée. Il faut des rebondissements, des dialogues vivants, des chutes punchées. Je n’avais jamais géré une architecture romanesque aussi vaste et complexe».

Reste maintenant à intéresser les gars. «Oui, mes personnages sont deux filles. So what? Tellement de livres mettent en scène des gars sans qu’on dise que ça ne s’adresse qu’à eux. Mais mon cauchemar ce serait que quelqu’un qualifie mon livre de chick lit. J’en frissonne d’horreur. Je me doutais bien que les gars le liraient en cachette et l’idée me plaît. Genre que sa blonde se maquille dans la salle de bain pendant qu’il lit le livre en cachette dans la chambre».

Rock & Rose

Collection Epizzod, éditions La Courte échelle

En vente dans les librairies, 4,95$

www.epizzod.com

Pas encore de commentaire.

Rien à dire

julieb

www.grenadine.bandcamp.com

À propos

RUBRIQUES